Dernières nouvelles - Le projet de restauration dans l’actualité

 

Le gouvernement fédéral ouvre la voie à la restauration

Concert de soutien annuel

Concert de soutien annuel

 

Le Concert de soutien annuel de Conservamus aura lieu le 25 octobre 2017, à 20h.

Extraits de

Le Nozze di Figaro, Die Entführung aus dem Serail Cosi fan tutte, Die Zauberflöte

Par le Collectif-Mozart-Collectief

Étudiants des classes de chant, d’orchestre et de direction d’orchestre du CRB et du KCB

 

L'opération châssis dans la presse

L'opération châssis dans la presse

 

RTBF

 

L'AVENIR

 

DE TIJD

Conservatorium Brussel zoekt adoptieouders voor raamkozijnen

Uit protest tegen het uitblijven van renovatiegeld van de bevoegde overheden organiseert de erfgoedvereniging Conservamus zelf een reddingsactie voor het Koninklijk Muziekconservatorium in Brussel.

 

BRUZZ

La rénovation du Conservatoire de Bruxelles tarde trop

La rénovation du Conservatoire de Bruxelles se fait attendre. La SA qui allait réaliser la rénovation n'a toujours pas été fondée, trois ans après l'annonce. L'asblConservamus proteste avec une action particulière. Conservamus demande…

 

BRUXELLES NEWS

Adoptez un châssis !

Les temps sont particulièrement difficiles pour les institutions culturelles fédérales ou intra-communautaires. Un exemple en est le Conservatoire de la rue de la Régence.

 

BX1

Reportage - Charles Carpreau et Marie Berckvens

 

Adoptez un châssis !

Adoptez un châssis !

 

Cliquez ici pour adopter un châssis

 

Newsletter printemps 2016

Newsletter printemps 2016

 

Newsletter printemps 2016

 

Spot vidéo 2011

Spot vidéo 2011

 

 

Documentaire 2011

Documentaire 2011

 

 

Rapport annuel 2015

Rapport annuel 2015

 

1. Rappel

Constituée en 2007, l’ASBL Conservamus a pour objectif la restauration et la rénovation du complexe immobilier du Conservatoire royal de Bruxelles. L’association a fait réaliser une étude de faisabilité, un business plan pour la restauration et la gestion du site rénové, et s’est largement investie dans la réflexion concernant la création d’une structure juridique qui sera responsable de la restauration et de la gestion du site.

 

 

2. 2015

Le début de l’année 2015 a été marqué par deux événements inquiétants pour le Conservatoire royal : le 12 janvier, un incendie se déclarait dans la cage d’escalier menant à la Loge royale. Grâce à au bon fonctionnement de l’alarme incendie et à l’intervention rapide des pompiers, le feu a été maîtrisé avant d’atteindre la Grande salle.

Si la destruction de l’escalier, qui rend inaccessible la Loge royale, est dramatique, une catastrophe à grande échelle a été évitée de justesse.

L’enquête du parquet n’a pas encore abouti.

 

Quelques jours plus tard, la découverte de bombes artisanales incendiaires et de substances inflammables a une nouvelle fois secoué la communauté du Conservatoire. Cette fois, l’incendie a été évité : alertés à temps, les forces de l’ordre et les pompiers sont intervenus avant que le feu ne se déclare.

Dans ce cas également, l’enquête du parquet se poursuit.

 

Après une année 2014 marquée par une période de transition, suite aux élections législatives de mai 2014 et les changements de majorité dans les différents exécutifs, 2015 a été marquée par une intensification des contacts entre les administrateurs de l’ASBL et les administrations concernées par le dossier de restauration et de rénovation du Conservatoire.

Une visite de travail menée par le ministère de l’Intérieur, responsable de la Régie des bâtiments, a eu lieu au printemps.

Suite à cette visite, plusieurs consultations se sont déroulées, permettant au dossier de redécoller. Les négociations concernant les statuts de la future SA de droit public, qui sera chargée de la rénovation du bâtiment et de sa gestion après les travaux, ont repris.

 

Beliris, l’organe au sein duquel le Gouvernement fédéral et la Région de Bruxelles-Capitale coopèrent au rayonnement de la capitale, a pris un rôle important dans la gestion du dossier. Des contacts réguliers ont lieu entre Conservamus et Beliris.

En février 2016, un accord politique a été rendu public, permettant à Beliris de dégager un budget de 20 M € pour la rénovation du Conservatoire, soit la participation de l’État fédéral aux travaux dans le cadre de la SA à créer.

 

Un plan de communication a été préparé au printemps et à l’été, respectant l’esprit des débats lors de l’AG du 22 avril 2015, afin d’accroitre la pression sur les responsables politiques.

À l’automne, la veille de sa mise en œuvre, ce plan a cependant été revu à la lueur des progrès dans les négociations impliquant Beliris et les partenaires discutant de la création de la SA.

Il s’agit d’un choix stratégique du Conseil d’administration. Le plan de communication existe toujours et pourra être mis en place lorsque ce choix s’imposera.

 

Le Concert de soutien annuel a eu lieu le 22 octobre, réunissant de nombreux membres et mécènes de Conservamus, ainsi que des membres de la communauté estudiantine et des mélomanes.

Cet événement, dont la qualité a été soulignée par le public, a bénéficié entre autres du soutien du cabinet d’avocats Stibbe, et a été retransmis en direct par Musiq3. Le concert a été suivi d’un débat sur les ondes, impliquant plusieurs parties prenantes au dossier de restauration.

 

Enfin, il faut souligner l’implication de Musiq3 dans le projet de restauration du Conservatoire, cette chaîne diffusant depuis septembre 2015 une émission spécialement dédiée au Conservatoire, tous les mardis à 22h00.

 

 

3. « Communauté Conservamus »

Sur 2015, l’ASBL a enregistré 262 dons et affiliations. Ceci porte le nombre de membres de l’ASBL à 149, les donateurs offrant au moins 30,- € étant membres de facto.

 

168 personnes ont fait un don sur le compte-projet de la Fondation Roi Baudouin, pour un total de 45.472 €. Les dons vont de 5,- € à 2.500,- €.

 

 

4. Finances

Au 31 décembre 2015, les liquidités de l’ASBL sur le compte AXA s’élevaient à 12.377,84 € (contre 9.395,93 € au début de l’année).

 

Le compte-projet à la FRB totalisait 425.849,57 € contre 405.377,57 fin 2014.

 

4.1. Rentrées

Les rentréessur lecompte de l’ASBL se répartissent essentiellement en cotisations et dons de membres, et quelques rentrées liées au Concert de soutien, pour un total de 40.814,68 €.

 

Sur le compte-projet de la Fondation Roi Baudouin, il faut noter qu’à l’instar de ce qui s’est produit en 2014, un jeune couple a souhaité faire bénéficier Conservamus de la générosité de ses invités à l’occasion de son mariage, augmentant « artificiellement » le nombre de donateurs/membres.

 

En 2015, deux transferts (10.000,00 € et 15.000,00 €) ont été réalisés du compte de la FRB, conformément aux règles établies par la FRB, au compte courant de Conservamus, permettant à l’ASBL de couvrir ses frais de personnel. Notons que ces transferts avaient été annoncés dans la présentation du budget 2015.

Un sponsoring de Stibbe de 7.500,00 €, relatif au Concert de soutien de 2014, a été enregistré en 2015.

 

 

 

4.2. Dépenses

Les dépenses les plus importantes étaient : les frais de personnel (essentiellement les honoraires du Coordinateur) et les frais d’organisation du Concert de soutien.

Il faut souligner la générosité de certains membres du Conseil d’administration, prenant à leur charge des éléments du Concert de soutien.

 

4.3. Budget 2016

Les dépenses et la structure de dépenses ordinaires à prévoir pour 2016 ne diffèrent pas fondamentalement de l’année 2015. Cependant, l’ASBL lancera d’ici peu une campagne de recherche de sponsors, afin de compléter son budget de fonctionnement. En effet, si l’ASBL a pu compter ces dernières années sur quelques dons particulièrement généreux, réalisés sur le compte courant de l’association, ceci n’a pas été le cas en 2015. Depuis 2015, les honoraires du Coordinateur sont entièrement à la charge de Conservamus (jusqu’en 2014 les conservatoires assuraient chacun près de 30% des honoraires).

 

 

5. Perspectives

À l’heure de la rédaction de ce rapport annuel, les partenaires institutionnels, appelés à constituer la SA de droit public Conservabru, négocient les termes des statuts et du pacte d’actionnaires de cette SA.

Conservamus souhaite vivement qu’un accord et, partant, la création de cette SA puisse intervenir rapidement.

 

L’annonce fin février par le Gouvernement fédéral et le Gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale de consacrer 20 M € des fonds de Beliris à la restauration du Conservatoire constitue une excellente nouvelle.

Elle suscite l’espoir qu’à l’abri des regards, les devoirs permettant de lancer la restauration du Conservatoire se poursuivent, et pourraient aboutir prochainement.

 

À ce sujet, il faut souligner que Conservamus a terminé l'élaboration de l'appel d'offre pour la première partie de la mission de conception, assistant Beliris et les conservatoires dans ce processus.

À ce stade, le projet connaît une accélération jamais vue. L’ASBL espère que cette année encore, les études techniques démarreront.

Afin de ne pas bousculer ce processus, Conservamus opte provisoirement de ne pas mener activement de campagne de presse.

 

Cependant, l’ASBL poursuit son travail de médiation entre toutes les parties prenantes, se tient prête à réagir dès que la SA sera fondée, conformément aux principes détailles dans la « Mission Statement » adoptée lors de l’AG 2015 (exercice 2014).

 

 

Bruxelles, 12 avril 2016

 

Le Conseil d’administration

 

Rapport annuel 2014

Rapport annuel 2014

 

1. Rappel

Constituée en 2007, l’ASBL Conservamus a pour objectif la restauration et la rénovation du complexe immobilier du Conservatoire royal de Bruxelles. L’association a fait réaliser une étude de faisabilité, un business plan pour la restauration et la gestion du site rénové, et s’est largement investie dans la réflexion concernant la création d’une structure juridique qui sera responsable de la restauration et de la gestion du site.

 

 

2. 2014

L’année 2014 peut être qualifiée d’année de « transition » : après les engagements pris en public par les responsables politiques fin 2013, à l’approche des élections, Conservamus a maintenu la pression sur les différents cabinets afin que les promesses faites soient concrétisées.

 

Au mois d’avril, une délégation de responsables politiques fédéraux et bruxellois se sont rendus au Conservatoire sous la direction du Secrétaire d’État Servais Verherstraeten, afin de rencontrer les dirigeants des conservatoires et de Conservamus et de clarifier les mesures prises par le gouvernement.

 

À l’approche des élections, le Gouvernement fédéral a publié un Arrêté royal, décidant formellement la restauration du Conservatoire royal et demandant à la Régie des Bâtiments de prendre l’initiative des actes à accomplir (tels que la création d’une structure juridique) pour lancer la restauration.

 

Les élections du 25 mai ont modifié les majorités en place au Gouvernement fédéral et aux gouvernements de la Communauté flamande et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Après les périodes de formation de ces exécutifs, il a fallu quelques semaines afin que les ministres concernés par la restauration du Conservatoire (Mmes Milquet et Crevits, MM. Jambon et Reynders (en tant que responsable de Beliris)) prennent connaissance de leurs nouveaux portefeuilles et du dossier du Conservatoire.

 

Conservamus a mis cette période à profit pour rencontrer les nouveaux interlocuteurs, les informer de la situation et mettre en route avec eux la suite de la gestion du dossier. L’ASBL a noté avec satisfaction que le dossier du Conservatoire figure dans l’accord du Gouvernement fédéral, du Gouvernement de la Communauté flamande et que le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est engagé à ce que son gouvernement respecte ses engagements en la matière.

 

Au début de l’automne, le triste état des bâtiments du Conservatoire s’est malheureusement une nouvelle fois imposé dans l’actualité. Plusieurs espaces de la Rue au Laine ont été évacués à la demande de la Régie des Bâtiments, la sécurité des occupants ne pouvant plus y être assurée.

Dans la foulée, Conservamus a répondu aux nombreuses questions de la presse, soulignant une nouvelle fois l’urgence de sauver cet ensemble classé.

 

Le Concert de soutien du 15 octobre a permis de réunir les nombreux soutiens de l’ASBL autour d’un programme exigeant, dont l’excellente exécution a été soulignée par les mélomanes. Le cabinet d’avocats Stibbe a été fidèle au soutien qu’il accorde à cet événement depuis 3 ans.

 

Dans les semaines suivantes, l’ASBL s’est attachée à informer les différentes parties prenantes de l’état du dossier du Conservatoire et de relancer au plus vite les négociations entre les cabinets afin de permettre rapidement le processus de restauration.

 

Si cette année de « transition » n’a pas apporté de percée significative, concrète dans le dossier du Conservatoire, les acquis n’en sont pas moins importants (Arrêté royal, accords de gouvernement et engagement explicite).

 

Dans ce contexte et conformément à la stratégie générale définie pour l’année 2014, l’ASBL a poursuivi ses efforts de médiation et de conseil entre les parties prenantes du dossier, les différents publics (mélomanes, étudiants, personnel des conservatoires,…) et les mécènes et sponsors potentiels.

 

Afin de favoriser la « transition » évoquée plus haut, Conservamus a adopté un profil plus discret qu’elle n’a pu le faire lors des années précédentes. Conservamus a concentré l’essentiel de ses efforts sur le maintien de l’attention des responsables politiques et sur la poursuite du travail sur le dossier du Conservatoire avec les nouveaux ministres. Que ceux-ci aient repris le dossier sans remettre en question le travail accompli est perçu comme un signe très positif.

 

 

3. « Communauté Conservamus »

Fin 2014, l’ASBL avait enregistré 306versements (dons et memberships) contre un total de 262 fin 2013). Les virements varient entre 6,00 € à 50.000,00 €.

 

 

4. Finances

Au 31 décembre 2014, les liquidités de l’ASBL sur le compte AXA s’élevaient à 9.395,93€(contre44.903,30 € au début de l’année). Le compte-projet à la FRB totalisait 405.377,57 contre 277.967,17 fin 2013 €.

 

4.1. Rentrées

Les rentréessur lecompte de l’ASBL se répartissent essentiellement en cotisations et dons de membres, et quelques rentrées liées au Concert de soutien, pour un total de 8.259,17 €.

Sur le compte-projet de la Fondation Roi Baudouin, il faut noter qu’un jeune couple a souhaité faire bénéficier Conservamus de la générosité de ses invités à l’occasion de son mariage, augmentant « artificiellement » le nombre de donateurs/membres.

En 2014, aucun transfert n’a été réalisé du compte de la FRB au compte courant de Conservamus.

Le sponsoring de Stibbe, 7.500,00 € évoqués plus haut, a été enregistré en 2015 et ne figure donc pas dans la comptabilité 2014.

 

4.2. Dépenses

Les dépenses les plus importantes étaient : le honoraires et notes de frais (bénévole) pour un montant de 12.107,73 € (contre 13.646 € en 2013), le Concert de soutien pour un montant de 5.913,03 € (contre € 4.190,94 en 2013).

Au chapitre des dépenses, il faut tenir compte du remboursement de 25.000,00 € à un donateur ayant effectué en 2013 un virement sur le compte courant de l’association alors qu’il croyait le faire sur le compte-projet de la Fondation Roi Baudouin. Ce donateur a aussitôt reversé le montant sur le compte-projet.

Notons enfin qu’un certain nombre de dépenses a été pris en charge par les Conservatoires ou, volontairement, par les membres du Conseil d’administration.

 

4.3. Budget 2015

Le budget 2015 devra tenir compte de l’évolution politique du dossier de restauration et de la mission de Conservamus, telle que redéfinie dans le « Mission Statement ». L’appel à un ou plusieurs spécialistes pouvant apporter un éclairage ou une expertise utile au dossier de rénovation peut, en théorie, être envisagé.

Les dépenses et la structure de dépenses ordinaires à prévoir pour 2015 ne diffèrent pas fondamentalement de l’année 2014, si ce n’est au sujet des honoraires du Coordinateur, à présent entièrement à la charge de Conservamus (jusqu’en 2014 les conservatoires assuraient chacun près de 30% des honoraires) et des frais postaux qui devraient être à la hausse en conséquence des efforts de communication accrus de l’ASBL.

Vu le montant actuellement disponible sur le compte courant de l’ASBL, un transfert du compte-projet vers le compte courant doit être envisagé.

 

7. Perspectives

Dès que la création d’une SA destinée à réaliser la rénovation du Conservatoire et à gérer le site sera une réalité, l’ASBL orientera son action selon les principes définis dans le « Mission Statement ».

 

La mission de médiateur entre les conservatoires, les pouvoirs publics, la structure juridique, les publics, la presse, la communauté académique, les membres et mécènes de l’ASBL se poursuivra, ainsi que les incitations destinées aux gouvernements concernés à créer la SA.

 

Le but final poursuivi par l’ASBL reste, bien sûr, inchangé : la rénovation et la restauration du Conservatoire royal.

 

 

 

Bruxelles, 1er avril 2015

 

Le Conseil d’administration

 

Rapport annuel 2013

Rapport annuel 2013

 

1. Introduction

L’ASBL Conservamus fut constituée le 21 mars 2007 avec comme objet principal le soutien, la stimulation et le cautionnement de la protection du complexe immobilier du Conservatoire royal de Bruxelles ainsi que l’encadrement de sa réhabilitation pour la mener à bonne fin et en permettre une meilleure valorisation.

 

 

2. Projet de rénovation et constitution d’une structure juridique en charge des bâtiments du Conservatoire

 

2.1. État du projet de rénovation

Conservamus est parvenu à transformer un concours de mauvaises circonstances en impulsions favorables, si bien que, sans être clôturée par la mise en œuvre du projet de restauration, l’année 2013 peut sans aucun doute être qualifiée de décisive.

Outre la dégradation « ordinaire » des bâtiments qui s’est poursuivie faute d’intervention, trois faits ont marqué l’année 2013 : les infiltrations d’eau dans la Grande Salle le 12 mars, la chute d’une pierre (+/- 30 kg) de la tour à l’angle de la rue de la Régence et du Petit Sablon à une date indéterminée en mai (heureusement arrêtée dans sa chute par la corniche et retirée de là par les pompiers sous le regard du futur Bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, présent par hasard) et l’effondrement d’une partie du plafond des toilettes des dames dans le péristyle à l’automne. Ces dégradations « extraordinaires » n’ont heureusement pas provoqué de victimes. Elles ont par contre – les infiltrations en particulier – permis d’attirer l’attention de la presse, du public et des responsables politiques.

Le lendemain de ces dégâts des eaux, le Secrétaire d’État Servais Verherstraeten, en charge de la Régie des bâtiments, s’est rendu au Conservatoire et a dû constater que « les bâtiments n’ont pas été entretenus comme un bon père de famille devrait le faire ». Il s’est engagé à relancer le processus de restauration et, dans un premier temps, de lancer le mesurage précis des locaux, étape indispensable avant de lancer les travaux. Ce mesurage a été réalisé lors des vacances académiques.

Le 7 décembre 2012, les ministres Pascal Smet (Communauté flamande, Enseignement) et Jean-Marc Nollet (Fédération Wallonie-Bruxelles, responsable des infrastructures) avaient déjà diffusé un communiqué commun, demandant la restauration du Conservatoire.

Divers autres événements, dont des manifestations estudiantines, ont contribué à maintenir la pression et le 23 octobre, Conservamus a pu réunir l’ensemble des mandataires politiques lors d’une conférence de presse. À cette occasion, le Secrétaire d’État et les deux ministres communautaires, ainsi que la Vice-Première Ministre Laurette Onkelinx, en charge de Beliris, ont exprimé l’engagement commun de consacrer 60 millions d’euros (20M € venant du Gouvernement fédéral, 20 M € de la Communauté flamande, 20 M € de la Fédération Wallonie-Bruxelles) à la restauration du Conservatoire et de créer d’ici les élections législatives du 25 mai 2014 la structure juridique chargée de réaliser les travaux et d’exploiter le site restauré.

À l’heure de boucler ce rapport annuel, les circonstances semblent favorables pour que cet engagement soit honoré.

 

2.2. Étude, businessplan et projet de loi

Les travaux accomplis par Conservamus depuis 2007 (réalisation d’une étude de faisabilité technique – approuvée par la Commission royale des Monuments et des Sites - et financière, rédaction d’un businessplan pour la structure juridique chargée de réaliser les travaux et d’exploiter le complexe, rédaction en concertation avec les responsables politiques d’un projet de loi permettant la création de la structure juridique) ainsi que les contacts formels et informels entretenus par les membres du Conseil d’administration de Conservamus avec les représentants du monde politique et économique ont guidé les négociations devant aboutir à la création de la structure juridique dont il est question plus haut. La qualité du travail accompli par l’asbl a été publiquement reconnue par les mandataires, notamment par Mme Onkelinx, lors de la conférence de presse.

Les contacts avec les responsables politiques se sont poursuivis tout au long des négociations et sous la plume de Me Pierre de Bandt, Vice-Président de l’asbl ; des propositions de statuts et d’actes de création de la structure juridique ont été transmis.

 

2.3. Sponsoring et mécénat d’entreprise

L’espoir de voir bientôt l’entame des travaux de restauration et de rénovation a incité le Conseil d’administration à lancer plusieurs démarches informatives en direction du monde de l’entreprise et des affaires. Ces contacts sont encourageants et le CA de l’asbl nourrit l’espoir très concret de pouvoir transformer l’intérêt suscité auprès de chefs d’entreprises et de responsables sponsoring en appui financier au projet, dès qu’une structure juridique aura été créée.

La campagne de presse lancée et entretenue à propos du Conservatoire a également attiré l’attention de plusieurs sponsors et mécènes potentiels. Un acteur économique majeur a souhaité, d’initiative, être associé au projet des restauration. Son engagement pourra être concrétisé et rendu public lors des semaines qui suivront la création de la structure juridique.

En attendant la création de cette indispensable structure, l’asbl poursuivra sa mission de force motrice pour faire avancer le projet, d’organe destiné à la collecte de fonds et d’interface de communication au sujet de la restauration de l’ensemble immobilier. Plusieurs mécènes et sponsors potentiels en ayant exprimé le souhait, elle envisage de poursuivre son existence après la création de la structure juridique, en orientant son action sur la collecte de fonds et l’animation de la communauté des membres, mécènes et sponsors qui souhaitent poursuivre leur soutien au Conservatoire.

 

 

3. Activités

 

3.1 Événement destiné aux mécènes

Afin de les remercier ses mécènes et d’entretenir les liens avec eux, le CA de Conservamus a convié le 20 avril les mécènes de l’asbl à une visite guidée du Conservatoire, passant par des lieux généralement inaccessibles au grand public.

Lors de cette visite, des collaborateurs du bureau d’architectes SUM Research ont détaillé les éléments du Masterplan et un acousticien a fait la démonstration technique des caractéristiques exceptionnelles de la Grande Salle.

L’événement, qui a réuni un 60aine de personnes, a été clôturé par un mini-récital du pianiste Nejc Lavrenčič, étudiant au Conservatoire.

 

 

3.2. Nuit Blanche

Le 5 octobre, le Conservatoire royal a été un des lieux phares, les plus fréquentés de la « Nuit Blanche », l’événement permettant au grand public de découvrir une nuit durant un lieu bruxellois hors du commun. Sous la direction de la chorégraphe Marie Martinez, une compagnie de danseurs a accompli un travail sur le délabrement des bâtiments. Ces « scènes » ont été vues par plusieurs milliers de visiteurs et attiré l’attention de la presse.  

 

3.3. Concert de soutien

Afin de promouvoir l’asbl et l’évolution du projet tout en réunissant un public aussi large que possible, le Conseil d’administration a lancé le concept de « Concert de soutien » annuel en replacement du « Concert de gala ». Ce cinquième concert annuel, organisé le 23 octobre, a été précédé d’une collation pour l’ensemble des personnes assistant au concert, et d’un repas organisé par un sponsor (le cabinet d’avocats Stibbe) pour ses invités. Grâce à un programme et une affiche intéressante (des ensembles du KCB, du CRB et le violoniste Lorenzo Gatto), grâce à la gratuité pour les membres et mécènes et un prix attrayant pour les non-membres, l’événement a réuni près de 500 amateurs de musique et de soutiens du Conservatoire. Le concert a permis d’entretenir les liens entre le CA de Conservamus, ses membres et le public du Conservatoire. Grâce à l’affluence, les sponsors et l’aide de bénévoles, l’opération s’est clôturée par un bénéfice financier.   

 

 

4. Communication

 

4.1. Sensibilisation

L’asbl a poursuivi sa politique de communication : événements suscitant des contacts directs avec différents publics, site web, médias sociaux, brochure, Newsletter.

 

4.2. Presse

Les nouvelles dégradations au bâtiment, et particulièrement les infiltrations d’eau en mars ont largement contribué à focaliser l’attention du public et de la presse. L’asbl a veillé a être aussi disponible que possible pour informer, guider,… les journalistes et répondre à leurs questions. Le Conservatoire et Conservamus ont à plusieurs reprises fait l’objet d’articles et de reportages dans la presse écrite et audiovisuelle. Plusieurs reportages ont été diffusés lors des journaux télévisés du soir.

La « Nuit Blanche » et l’annonce d’un accord politique sur la restauration du complexe a également généré une large couverture médiatique.

L’asbl entretient des contacts formels, via des communiqués de presse, et informels avec différents journalistes. Certains ont été « fidélisés » : l’évolution du dossier du Conservatoire fait partie des dossiers qu’ils suivent régulièrement.

 

4.3 Manifestations et actions

Conservamus a appuyé le Grand Chambard, la manifestation des étudiants des conservatoires du 25 mars. Près de 150 étudiants ont fait savoir leur impatience et leur raz-le-bol aux Autorités en bloquant brièvement la Rue de la Régence.

Le 24 septembre, deux ensembles musicaux des conservatoires ont symboliquement occupé un espace de la Gare Centrale, « à la recherche d’une alternative au Conservatoire, en ruine ». Plusieurs centaines de personnes (étudiants, passants) ont assisté à cette action.

Les deux manifestations ont bénéficié d’une large couverture médiatique, remettant régulièrement le dossier du Conservatoire à l’ordre du jour.

 

5. Communauté Conservamus

 

5.1. Conseil d’administration

Les membres du CA ont tous, selon leur domaine de spécialité professionnelle, parfois en groupe de travail (coordination avec les Conservatoires, questions juridiques, projet de rénovation, financement, lobbying, communication,…), poursuivi leurs efforts en vue de réaliser les objectifs de l’asbl. Lors des négociations préfigurant l’accord politique sur le Conservatoire, les parties impliquées ont à plusieurs reprises eu recours à l’expertise engrangée par l’asbl et ses représentants.

 

5.2. Coordinateur

Gerald de Hemptinne a poursuivi son travail de coordination.

 

5.3. Bénévoles

L’asbl a fait appel à un bénévole pour la mise en page de ses publications (Newsletter, invitation concert, affiche,…). Une série de tâches ont été effectuées par des bénévoles lors du Concert de soutien (vente tickets, entrées, vestiaire, service, reportage photo,…).

Le coordinateur bénéficie occasionnellement de l’aide d’une bénévole pour les tâches administratives.

Enfin, lors des différents événements organisés par Conservamus, plusieurs membres du CA ont accompli des tâches sortant de leur domaine de compétence ordinaire.

 

5.4. Membres, mécènes, sponsors

Fin 2013, l’asbl avait enregistré 262 dons au total (83 membres et 179 donateurs-membres, contre un total de 220 fin 2012). Les dons et contributions varient de 6,00 € à 46.712,58 €.

En vue du Concert de soutien, les formules de mécénat ont été simplifiées et se limitent désormais au versement d’un don (la contribution a été supprimée).

 

 

6. Finances

Au 31 décembre 2013, les liquidités de l’asbl sur le compte AXA s’élevaient à 44.954,03 € (10.350,65 au début de l’année). Le compte-projet à la FRB totalisait 277.967,17 €.

 

6.1. Rentrées

Les rentréessur lecompte de l’asbl se répartissent en cotisations de membres (40.932,00 € contre 4.940,61 € en 2012 - les premiers mois de l’année, l’asbl a continué de recevoir des contributions de mécènes, et un membre a donné 25.000,00 €, ce qui rend la comparaison des chiffres aléatoire), sponsoring (9.000,00 € contre 23.861,00 € en 2012) et rentrées liées au concert de gala (4986,09 € contre 12.650,00 € en 2012). Soit au total 54.918,09 €.

Les rentrées enregistrées sur le compte-projet de la FRB s’élèvent à 159.325,41 € contre 50.865,57 € en 2012. Trois dons ont rapporté 101.106,79 €.

Le total des rentrées de l’asbl s’élève à 214.243,50 € contre 92.317,18 € en 2012.

En 2013, aucun transfert n’a été réalisé du compte de la FRB au compte courant de Conservamus.

 

 

 


6.2. Dépenses

Les dépenses les plus importantes étaient : le honoraires et notes de frais (bénévole) pour un montant de 13.646,08 € (contre 12.583,00 € en 2012), le Concert de soutien pour un montant de 4.190,94 € (contre € 14.659,69 en 2012, à noter que certains comptes n’étant pas soldés en 2013, les dépenses et les revenus relatifs au Concert de soutien repris dans ce rapport ne sont que partiellement intégrés dans le bilan financier de 2013).

 

Un certain nombre de dépenses a été pris en charge par les Conservatoires ou, volontairement, par les membres du Conseil d’administration.

 

6.3. Budget 2014

Le budget 2014 devra tenir compte de l’évolution politique du dossier de restauration et de la création d’une structure juridique. Dans la perspective du rôle qui se dessine pour Conservamus, les efforts financiers devront s’orienter vers la communication interne et externe, particulièrement vers les membres et mécènes et en direction des (futurs) sponsors.

Il s’agira en effet de communiquer avec soin les percées décisives dans le dossier et d’orienter l’attention des soutiens de Conservamus et du Conservatoire sur la préparation, puis sur la réalisation des travaux des restauration, et du rôle que ces acteurs peuvent y jouer. Une actualisation et une remise au goût du jour du site web pourra être envisagée.

Plusieurs mailings ciblés sont également à prévoir. En effet, chez certains membres, la perception suscitée par l’accord politique du 23 octobre est que la question de la restauration du Conservatoire est réglée. Il s’agira donc de signaler les avancées dans le dossier, tout en soulignant le travail qui reste à accomplir, pour lequel les membres et mécènes restent indispensables.

 

 

7. Perspectives

L’ASBL poursuivra ses efforts de médiateur entre les Conservatoires, les pouvoirs publics, la structure juridique chargée de mener à bien la restauration du Conservatoire, le public et la presse, la communauté des étudiants, professeurs et membres du personnel des conservatoires, et sa propre communauté de membres et mécènes.

À titre consultatif, des avis seront proposés sur la définition du contenu de la structure juridique et de son fonctionnement.

Selon le type de structure juridique qui sera mis sur pied, des opérations de sensibilisation de sponsors potentiels et de levée de fonds seront accomplies.

L’expertise bâtie par l’asbl et son CA sera mise à disposition des différentes parties impliquées dans le dossier et sa réalisation pratique.

En filigrane de ces différents axes, c’est l’objectif initial, inchangé, de l’asbl qui sera poursuivi : la rénovation et la restauration du Conservatoire royal.

Pour atteindre cet objectif, Conservamus usera de différents outils : contacts avec les Autorités compétentes, appel au soutien d’Ambassadeurs, campagnes de presse, Newsletters et mailings, la logistique de manifestations estudiantines si cette nécessité s’impose, le Concert de soutien,…

 

 

Bruxelles, 14 mai 2014

 

Le Conseil d’administration

 

 

Témoignage;